Fyne digital creative
Fynedc

Facebook à la conquête du e-commerce

15/06/2018

FACEBOOK À LA CONQUÊTE DU E-COMMERCE

Transferts d'argent sur Messenger

Deux ans après leur arrivée outre Atlantique, les paiements entre particuliers sur Messenger ont débarqué en France depuis le 7 Novembre dernier.

 

Ce que ça signifie concrètement ?

 

Tout simplement la possibilité d’envoyer de l’argent à l’un de ses contacts Facebook au cours d’une conversation, sans jamais avoir à quitter l’application Messenger.

Comment ça marche ?

L’ambition de Facebook est d’en faire le moyen de transférer de l’argent le plus simple et le plus sécurisé. Un minimum d’étapes est donc requis afin d’utiliser le service. Lors de la première utilisation il sera demandé à l’utilisateur de créer un compte de paiement où il devra renseigner ses données bancaires. Ensuite, il ne reste plus qu’à cliquer sur le petit “+” dans la conversation choisie, sélectionner le service de paiement et indiquer le montant à transférer. Le destinataire devra lui aussi entrer ses données bancaires s’il utilise le service pour la première fois. La transaction se fait sans frais et sans délai (en théorie, dans la pratique elle peut néanmoins prendre 24 ou 48h selon les délais de traitement de certaines banques).

 

Pas de système 3D secure; le tout est sécurisé par code pin, empreinte digitale ou reconnaissance faciale pour les détenteurs d’Iphone X. Inspiré de Paypal et autre Leetchi, le système est pensé pour effectuer des transferts de montants relativement bas (ex: création d’une cagnotte pour cadeau commun, remboursement d’une place de concert…), plafonnés à 500€ par envoi et 1500€ par mois au total.

 

La cerise sur le gâteau ?

 

Le service est compatible avec tous les systèmes d’exploitation disponibles.

Fonctionnalités Vs usages

Si sur le plan fonctionnel il n’y a donc pas grand chose à redire (un seul petit bémol à relever: le transfert d’argent d’une devise à l’autre n’est pas encore disponible), on peut se poser la question des usages. S’il est vrai que les modes de vies évoluent vers un monde où le mobile devient la plateforme de choix, avec en moyenne 60% du temps passé sur les smartphones accordé aux applications de chat, les utilisateurs sont-ils réellement prêt à faire confiance au géant Facebook au point de lui confier leurs précieuses données bancaires et d’effectuer leurs transactions sur la plateforme ?

 

Tout l’enjeu de ce lancement est d’ailleurs d’implanter ces usages en France, puisque à l’instar du modèle américain, l’ambition affichée de Facebook est d’étendre le service au delà du peer-to-peer vers les commerçants et entreprises courant 2018.

 

Vers le commerce conversationnel

Le futur - déjà en marche - du e-commerce selon Facebook ? Faire ses achats via une conversation sur Messenger, en restant sur la plateforme de A à Z. Un futur rendu tangible via l’introduction de son système de paiement comme on vient de le voir, mais aussi grâce à M, son assistant virtuel capable de suggérer différents services à l’utilisateur ainsi que les quelques chatbots nourris à l’IA comme nous avons déjà pu en concevoir pour nos clients. Ces deux innovations ouvrent ainsi la voie à une expérience d’achat en ligne sur mesure, avec un parcours client personnalisé et un outil d’aide à la décision toujours plus performant.

 

Qu’en sera-t-il alors du site web, aujourd’hui au coeur de l’expérience client, lorsque décisions d’achat et transactions se feront sur Messenger ? Avec l’avènement du commerce conversationnel, les expériences d’achat seront plus simples et plus efficaces, mais elles seront aussi plus uniformes et fonctionnelles. Le site web pourra - et devra - alors jouer un rôle clé dans la phase d’exploration et d’inspiration au tout début du parcours d’achat.

 

Nul doute qu’il aura aussi un rôle réconfortant à jouer pour les plus réfractaires d’entre nous...


N'hésitez pas à partager l'article !